Interdiction d’arroser les chemins

« il est formellement interdit d’arroser les chemins, sous peine de sanctions »